[Fr] La compil’ virtuelle du Boing Poum Tchak! #03

Découvrez les neuf titres sélectionnés, à partir de disques chroniqués dans le numéro #03 de Boing Poum Tchak! version fanzine, qui auraient pu figurer sur une compil’ cd offerte avec le canard si on en avait eu les moyens (et aussi l’envie de faire comme tout le monde) ! Continue reading

[Fr] Boing Poum Tchak! #03 est disponible !

 

 

 

Pour faire venir jouer Marcel Dettmann et Ben Klock au Rex, je me suis battu pendant 14 mois…

 

Dj Deep

Edito #03

A la fin de l’année 2004 j’ai créé Boing Poum Tchak! dans le but de promouvoir la musique et les artistes issus des cultures électroniques qui ne trouvaient pas leur place dans des médias souvent incultes, arrogants, ou juste à côté de la plaque, ayant depuis longtemps oubliés les valeurs que chaque journaliste se doit de défendre : la recherche d’informations, le décryptage des mouvements, la pédagogique envers ses lecteurs, l’honnêteté intellectuelle.

Six ans après cette observation, il est navrant de constater que les choses n’ont fait qu’empirer pour la presse française, spécialisée dans les cultures des musiques électroniques. Ces valeurs n’existent simplement plus. A quoi bon parler d’un nouvel artiste, talentueux, s’il n’est pas poussé par un label qui paye une boite de communication / promotion pour harceler les journalistes et les mettre sous pression sous peine de ne pas publier de page de pub dans leur canard ? En ces temps de transitions économiques, entre le vieux monde papier qui ne sait pas renouveler son modèle obsolète, et l’ère internet encore trop sauvage et diffuse pour proposer un modèle stable, beaucoup ont décidé de fermer boutique, tandis que d’autres s’adaptent tant bien que mal à relayer des propositions plus que suspectes, dans l’air du temps, faisant la part belle aux artistes « hypes » (tellement in, que des partis politiques comme l’UMP n’hésitent pas à reprendre leurs tubes lors de meetings), délaissant totalement leur mission première : défricher, informer, et d’une certaine manière, éduquer le lecteur, lui proposer de nouveaux chemins musicaux, les décrypter, et l’accompagner dans sa quête, sa soif de nouveautés, de connaissances historiques du milieu, dans une jungle sonore et discographique devenue étourdissante aujourd’hui.

Au fil des années et des diverses évolutions de Boing Poum Tchak!, je me suis rendu compte que malgré internet et ses possibilités infinies (trop, c’est là le problème), les amateurs, les passionnés, ont toujours besoin d’avoir des points de repères pour s’y retrouver. Je n’ai aucun chiffre officiel du nombre de sorties mensuelles dans le spectre qui nous intéresse. Simplement une indication : Laurent Garnier reçoit chaque semaine environ 1500 tracks à écouter. Et parmi ces 1500 titres, il y a une majorité inintéressante, quelques bons tracks, et une poignée de tueries. Mais comment un être normalement constitué peut faire le tri et s’y retrouver dans tout ce grabuge ? Internet et les nouvelles technologies on apporté du choix, mais aussi beaucoup de parasitage. Comment un passionné fait-il pour ne pas passer à côté d’artistes et de disques qui peuvent l’intéresser ? Les magazines spécialisés ont depuis longtemps lâché prise et bien peu parmi les journalistes vont fouiner chez les disquaires pour tâter le pouls de l’actualité et de la réalité de la production du moment, préférant rester perfusés à leurs bureaux avec les promos institutionnels qui leurs sont envoyés. Et les artistes qui ne passent pas par ce filtre n’ont aucune légitimité pour figurer dans leurs pages. Résultat, quand un artiste intéressant cherche à se produire en club, en France, on répond de façon dédaigneuse aux promoteurs qu’«on n’a jamais entendu parler ce gars, et que ta soirée coco, elle va se prendre un four, donc tu repasseras avec des gens susceptibles de nous faire des entrées ». C’est le serpent qui se mord la queue. Les magazines passent totalement sous silence certains artistes qui le mériteraient, car (soit-disant) ils ne viennent pas jouer en France et personne ne les connait, et de leur côté les clubs ne bookent pas ces artistes car la presse n’en parle pas. C’est absurde et ridicule. Signez autant de pétitions « Paris se meurt la nuit » que vous voulez, l’un des aspects fondamentaux du problème est là.

Ce n’est pas l’état d’esprit de Boing Poum Tchak!, bien au contraire. Notre but est de promouvoir sans aucune pression extérieure, la musique qui nous branche, qui vaut le coup d’être découverte, d’être dansée. Un canal de plus pour vous chers lecteurs, passionnés, ou simples curieux. Un regard indépendant sur des artistes et des scènes excitantes, sans chichi ni blabla de pseudo-hipsters autoproclamés précurseurs de tendances. Ce fanzine n’est pas non plus seulement destiné à une poignée de nerds allumés (il y en a certes), qui ne parlent qu’en langage codé, scotchés sur Facebook, Resident Advisor et The Wire. La « bonne » musique (celle qui mérite qu’on lui donne sa chance), doit être présentée de manière agréable et non pompeuse, dans un langage clair et explicatif (voir pédagogique). Nous avons tout à gagner à défendre les cultures que nous aimons, et à ne pas se laisser influencer ou persuader par ce que les communicants veulent nous vendre, par la sous-culture publicitaire et autres discours de marchands de tapis qui nous dictent à longueur de journée ce que nous devons écouter, où, quand, et comment, ce qui est dans le coup, ce qui fait bien.

Fuck la bienséance mercantile, assez de tous ces parasitages ! Décidez par vous-mêmes de ce que VOUS souhaitez réellement. Donnez-vous les moyens, les clés pour faire vos choix selon votre personnalité, ce qui vous anime.

Dans ce combat de tous les jours, face à toutes les sollicitations que l’on vous impose, Boing Poum Tchak! se propose très modestement de vous aiguiller dans l’univers des musiques électroniques, ou tout simplement vous divertir et vous faire passer un bon moment, car c’est également important !

Je vous souhaite donc de prendre du plaisir au fil de ces pages, et espère vous éclairer un peu mieux sur ce vaste domaine que représentent les cultures des musiques électroniques.

Bonne lecture à toutes et à tous.

Pierre-Nicolas Mader
Boy Poum Tchak!

Sommaire :

DJ Deep
Delta Funktionen
A Made Up Sound / 2562
Eli Verveine
John Heckle
Quietus Recordings
Redshape
Bandcamp
Electrifying Mojo
Lost and sound : Berlin, Techno & The easyjet-set
Chroniques disques :
Ostgut Ton Fünf / Shigheto / A Made Up Sound / Nocturnal Sunshine / Mount Kimbie / Danuel Tate / Christopher Rau / Hubble / John Roberts / Mike Dehnert / Daso / Forever Delayed / Jatoma / Kangding Ray / Bristol Dubstep Classics / Savas Pascalidis
Mots croisés
+ d’autres petites choses…

Ont participé à la rédaction de ce numéro : Pierre-Nicolas Mader Boing Poum Tchak!, Jean Leroy Get The Curse, Paul Domenger Paul du 91, Simon Bomans Goûte mes disques, Damien Escribano Jekyll & Hyde, Thomas Hennebicque La Tuerie, Nicolas Gomez Site Web, Bertrand Bonnesoeur Le Sous-Marin, Chris Miller Little White Earbuds, Antoine Etienne Myspace, Mathieu Guillien Site Web.

Format A4 / 24 pages / Noir & Blanc

4,99 €

.

Cliquez ici pour commander ce numéro ou vous abonner

.

.

[Fr] Eli Verveine [bptchk! fanzine #03]

Pour annoncer la sortie de Boing Poum Tchak! en version fanzine papier, la suissesse (et ô combien talentueuse) Eli Verveine est venue nous donner un petit coup de main, en proposant un Rawmance mix house radieux et varié, entre sonorités raw (forcément), groove, mélancolie et deepness. Un set d’une heure entre hier et aujourd’hui, avec des disques refoulés par l’inconscient collectif et de savoureuses pépites cachées qui font leur effet. A déguster sans modération, en ambiance warm-up, ou en mode late late-night pour terminer tranquillement sa soirée.

Cerise sur le gâteau pour les audiophiles avertis, ce mix est à la fois diponible en .mp3 320kbps ainsi qu’en .flac (compression audio non-destructrice). Continue reading

[Fr] News : En octobre sur la page Facebook de Boing Poum Tchak!

Voici la compilation des news publiées sur la page Facebook de Boing Poum Tchak! au mois d’octobre.

Si vous souhaitez vous abonner et/ou réagir à l’un des posts, un seul lien :

http://www.facebook.com/pages/Boing-Poum-Tchak/109540889069354

Continue reading

[Fr] Ce disque, je le classe dans ta gueule ?

Il n’y a rien de plus ennuyeux, creux et prétentieux que les classements. Avant on faisait un classement annuel des meilleurs albums / maxis / titres (quand on retombe sur des top-lists de 2001 par exemple, on pouffe de rire quand on voit comment ont évolué certains disques), maintenant ce sont des classements tous les six mois, et même tous les trimestres ! C’est n’importe quoi, certains disques peuvent paraitre géniaux et lasser très vite, d’autres ont besoin de temps pour émerger, et enfin il y a les disques “non-répertoriés” dont on ne s’aperçoit de leur présence que quelques mois, voir quelques années après leur sortie. Et puis classer les disques en mettant des numéros (le numéro 6 est moins bon que le numéro 2, mais pas forcément dans le même style), pfff ça fait branler dans le vide les journalistes / bl(o/a)gueurs qui se prennent pour des demiurges… Faut bien qu’ils s’occupent comme ils peuvent (et toujours en en faisant, de préférence, le moins possible).

Billet inspiré par un mail de Fact Magazine reçu aujourd’hui.

[Fr] D.I.E. (Detroit In Effect) en quelques clips

En parcourant les nouveaux vidéo-clips ajoutés sur Discogs, je suis tombé sur un groupe dont le nom m’évoquait vaguement quelque chose, certainement photographié du regard dans tel ou tel magasin de disques, mais sans réel souvenirs précis. Et quelle bonne surprise pour mes oreilles (et bientôt les vôtres) d’avoir (re)trouvé ce duo electro de Detroit ! Continue reading

[Fr] News : Aaron Carl est atteint d’un cancer

[Edit] Aaron Carl est décédé jeudi 30 septembre 2010. C’est incroyable comme une vie peut se terminer de manière aussi abrupte. Nos pensées vont à ses proches. Rest in peace Aaron.
http://www.facebook.com/pages/RIP-Aaron-Carl-The-Legacy-Lives-On/130386023679322

Aaron Carl, l’un des artistes les plus talentueux de la scène électronique de Detroit vient d’annoncer qu’il est atteint d’un lymphome. Continue reading

[Fr] Video : Une thèse sur la Techno Minimale par Mathieu Guillien

Boing Poum Tchak! est fier de vous présenter l’un des nouveaux collaborateurs qui interviendra bientôt en ses murs : Mathieu Guillien, enseignant en Histoire des Musiques Électroniques à l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle, responsable de deux mémoires sur la Techno de Detroit et Jeff Mills, et récemment auteur d’une thèse sur la Techno Minimale. Interviewé par le site intruders.tv il résume l’histoire de ce genre, ses origines, ses principaux acteurs, avant de dévoiler les conclusions de sa thèse. Mathieu est en plus un mec très cool, nous lui souhaitons donc la bienvenue parmi nous ! Continue reading

[Fr] Shed – The traveller (ostgut ton)

Le mystère Shed

Dans notre petite rentrée électronique (je dis petite par rapport à celle qui se déroule dans les librairies), si il y a un disque dont tout le monde a parlé dès cet été, l’alter-ego techno de Michel Houellebecq en somme (pour l’occasion), il s’agit bien évidemment du deuxième album du sieur René Pawlowitz a.k.a. Shed, attendu par les aficionados le couteau entre les dents. Continue reading

[Fr] News – Sortie en octobre d’un documentaire sur les Heretiks

Heretik System “We had a dream” est un documentaire retraçant l’épopée de l’une des tribes françaises les plus emblématiques du mouvement free-party, les Heretiks. Réalisé par Damien Raclot-Dauillac sur 65 minutes, ce DVD sera disponible dès la fin octobre 2010. Une excellente occasion de se replonger dans l’univers free originel, et de leurs teufs excentriques et libertaires “with no limit”, des champs boueux perdus au milieu de la campagne bourguignonne, jusqu’à la piscine Molitor dans le très chic 16° arrondissement de Paris. Continue reading

[Fr] Dig my own bag

Assis au bord d’une piscine, sirotant un bon cocktail maison multicolore, vous vous dites que l’été reste le moment où l’on peut se relâcher et reprendre des forces avant d’affronter les prochaines ébullitions de la rentrée. Erreur ! Bien qu’il soit avéré que cette période n’est pas la plus propice aux sorties discographiques tous azimuts, on peut tout de même y trouver de sympathiques nouveautés, et aussi profiter de la petite accalmie pour aller mettre ses mains dans des bacs engorgés de galettes un peu plus datées. Dans cet esprit, c’est donc une selecta perso, dénichée au fil de mes récentes pérégrinations, que je vous propose de découvrir. Continue reading

[Fr] Uncanny Valley : un label à surveiller de près

Uncanny Valley est un nouveau label lancé par une bande de jeunes gangsters house et techno originaires de Dresde (Allemagne). Dans cette charmante équipée on retrouve deux des meilleurs espoirs du moment : Break SL (que l’on ne présente plus sur Boing Poum Tchak!) et Jacob Korn, auteur dernièrement d’un excellent maxi pour le label Dolly. Continue reading

[Fr] Soif de Hip-Hop 90’s underground ?

J’aimerai vous faire partager mon enthousiasme pour un excellent blog qui propose des pépites underground Hip-Hop, tendance old-school late 90’s. Si vous êtes friands de découvertes parfois vraiment obscures mais terriblement bonnes, et si vous pensez avoir fait le tour de ce genre pourtant prolixe (en bon, comme en moins bon), cette modeste structure vous donnera la petite claque nécessaire pour vous remettre à votre place. Continue reading

[Fr] Ben Klock – Berghain 04 (ostgut ton)

Ben Klock is back yeah ! Après son excellent album One l’an dernier, l’un des deux piliers du Berghain sort son premier mix (et oui), quatrième volume de la série du même nom amorcée par Dettmann en 2008. La grosse surprise ici (et qui le différencie de la pléiade de podcasts qui inondent les blogs depuis quelques années), on la découvre dès la lecture du tracklisting : sur 19 titres, pas moins de 14 inédits ! Check check ! Continue reading