[Fr] Dig my own bag

Assis au bord d’une piscine, sirotant un bon cocktail maison multicolore, vous vous dites que l’été reste le moment où l’on peut se relâcher et reprendre des forces avant d’affronter les prochaines ébullitions de la rentrée. Erreur ! Bien qu’il soit avéré que cette période n’est pas la plus propice aux sorties discographiques tous azimuts, on peut tout de même y trouver de sympathiques nouveautés, et aussi profiter de la petite accalmie pour aller mettre ses mains dans des bacs engorgés de galettes un peu plus datées. Dans cet esprit, c’est donc une selecta perso, dénichée au fil de mes récentes pérégrinations, que je vous propose de découvrir. Continue reading

[Fr] Claro Intelecto – Above (modern love)

claro-intelecto-chadderton

Après un an d’absence discographique, le mancunien Claro Intelecto revient en famille pour signer la cinquante-septième référence du label Modern Love. Composé de deux titres + une outro ambiant, j’ai choisi de vous parler non pas du track éponyme en face a (Chadderton), mais de celui de la b-side intitulé Above, immersion caractéristique de la dernière mutation du son de Mark Stewart (les premières heures étaient electro sur AI, puis techno stripped et atmosphérique sur Modern Love, avant de verser plus explicitement dans le dub-techno, à l’image de son – influent – ami Andy Stott). Continue reading

[Fr] Free : Move D – Live in Philadelphia

move d

C’est l’un des retours les plus acclamés depuis la réédition de son album Kunststoff il y a deux ans sur City Center Offices. David Moufang alias Move D était déjà une légende underground dans les 90’s avec une poignée de maxis sortis chez Warp, Compost ou Source, et est devenu aujourd’hui une véritable machine à groove que l’on arrête plus (pas moins d’une quinzaine de disques depuis 2006 sur Philpot, Modern Love, Workshop, Uzuri et évidemment son album Songs from the beehive sur Smallville en compagnie de son acolyte Benjamin Brunn). Continue reading

[Fr] Andy Stott – Unknown exception – Selected tracks vol. 1 – 2004 / 2008 (modern love)

andy stott unknonw exceptions

Andy Stott est de retour sur long-format, non pas pour son deuxième album, mais pour une compilation de morceaux sortis entre 2004 et 2008 sur la maison familiale Modern Love. A l’écoute de cette rétrospective, un constat s’impose : au fil des années le son est devenu plus épuré et dubby, au détriment des mélodies et des atmosphères deep qui ont fait sa renommée. Pour le meilleur ou pour le pire ? Continue reading