La folie du Text 010 [Four Tet + Burial + Thom Yorke]

Hallucinant ! J’ai reçu il y a 30 minutes (à 13h55) un email “special announcement” du Bleep shop, m’indiquant la pre-order du nouveau Text 010 (label de Four Tet) qui présente la collaboration de ce dernier en compagnie de Burial et Thom Yorke. Je me suis dit “aïe”. Déjà deux jours après la sortie du Text 006 en 2009 avec Burial & Four Tet j’avais dû faire des pieds et des mains pour trouver une copie (finalement chez Rix Records en Angleterre), mais là avec le Radiohead boy dans l’affaire, il ne fallait pas perdre une minute. C’était sans compter sur la horde de fans qui a eu vent de cette info avant moi (publiée notamment sur Fact Magazine il y a quelques heures), et voilà Bleep est déjà out of stock tout comme Rough Trade !! Si ce n’est pas de la folie furieuse ça ! Continue reading

[Fr] Boing Poum Tchak! #04 est arrivé !

Edito #04

Ca y est, il est prêt ! Après des semaines de dur labeur pour vous présenter l’actualité des musiques électroniques avec un regard différent, Boing Poum Tchak! est de retour, et a mis les petits plats dans les grands en vous proposant ce numéro #04 à la tonalité particulière, agrémenté de quatre pages de plus que le précédent numéro (ce qui le porte à 28 pages), toujours sans pub et 100% indépendant.

Un menu très chargé vous attend :

– Tout d’abord l’immense Laurent Garnier (notre héros à tous) qui nous parlera de sa webradio PBB, de son histoire, sa philosophie, son organisation, sans oublier de nous faire part de son sentiment (explosif) sur le média radio en France ;

– Chris Miller décrira son entrevue avec la djette résidente du Panorama Bar et désormais productrice Steffi (plus de dix ans à spinner des disques dans le monde entier), à l’occasion de la sortie de son album Yours & mine ;

– Puis un instant italien vous sera proposé, avec deux artistes très différents, mais tout aussi passionnants et géniaux. Le premier est l’un des nouveaux porte-étendard du genre retro-house old-school de Chicago, Marcello Napoletano, qui ne cesse de se bonifier au fil des saisons. Le second est le terrible boss de l’impressionnant et mystérieux label techno Stroboscopic Artefacts, Luca Mortellaro aka Lucy, qui va sortir son premier album Wordplay for working bees ;

Paul David Rollmann lèvera le voile sur un aspect que personne n’a jamais réellement abordé : son travail de graphiste au sein de l’extraordinaire label Workshop;

– Le jeune espoir français Marcelus se présentera pour la première fois ;

Chris Hobson du blog mnml ssgs expliquera dans sa tribune internationale comment et pourquoi il faut construire ses propres Berghain ;

Andreas Lubich, ingénieur du son pour le célèbre studio Dubplates & Mastering à Berlin prendra ses quartiers, et apportera son analyse technique sur la méthode à employer pour dupliquer un vinyle chez soi et ses conséquences ;

– Mathieu Guillien tirera le portrait d’un autre héros (allemand cette fois-ci) de la techno : Robert Henke alias Monolake ;

– La chronique livre du recueil de critiques électroniques du journaliste Didier Lestrade parues dans Libération entre 1988 et 1999 (Chroniques du dancefloor) ;

– Vous retrouverez également l’interview des managers d’un jeune label de musique, Baud Music, à contre-courant des méthodes de diffusions actuelles ;

– Enfin, un portrait du génial Tin Man, un article sur l’ogre Discogs, les chroniques disques, la grille de mots croisés, ainsi que vos rubriques habituelles.

Bonne lecture à toutes et à tous !

Pierre-Nicolas Mader
Boy Poum Tchak!

Sommaire :

Edito
Marcelus
interview
Compil’ virtuelle
Dupliquer un vinyle ?
par Andreas [LUPO] Lubich
Baud Music
interview
Laurent Garnier
interview
Steffi
interview
On Balance…
Oni Ayhun
Lucy
interview
Références
Le coin du digger
Discogs
Tin Man
portrait
Boite aux lettres musicale
Henry Spencer Jr
Marcello Napoletano
interview
Chroniques du dancefloor
de Didier Lestrade
Tribune Internationale
par Chris / mnml ssgs
Paul David Rollman & Workshop interview
Monolake
par Mathieu Guillien
Mots Croisés

K!uest-list

Chroniques disques :

Morphosis / Lucy / Steffi / Agoria / Anders Ilar / Austin Peralta / Dolibox / Exit Records presents Mosaic volume one / James Blake / Mike Parker / Rootstrax / Sepalcure / Sven Kacirek / Tin Man / 14 tracks from Planet Mu

Ont participé à la rédaction de ce numéro : Pierre-Nicolas Mader Boing Poum Tchak!, Chris Miller Little White Earbuds, Chris Hobson mnml ssgs, Andreas [LUPO] Lubich Dubplates & Mastering, Paul Domenger Paul du 91, Simon Bomans Goûte mes disques, Thomas Hennebicque La Tuerie, Nicolas Gomez Site Web, Bertrand Bonnesoeur Le Sous-Marin, Mathieu Guillien Site Web.

/// Format A4 / 28 pages / Noir & Blanc ///

4,99 €

.

Cliquez ici pour commander ce numéro ou vous abonner

.

.

[Fr] Nominations aux Victoires de la Musique 2011

La 26e édition des Victoires de la Musique se déroulera pour la première fois en deux parties. Une première cérémonie consacrée aux révélations se tiendra le 1er février 2011 au Zénith de Lille, puis une seconde pour les stars confirmées aura lieu au Palais des Congrès à Paris, le 1er mars. Continue reading

[Fr] Découvrez Boing Poum Tchak! #03N édition numérique / 8 pages / GRATUIT !

[MAJ] Désormais disponible en lecture directe et exportable sur votre site web ou page facebook !

Découvrez la version numérique et gratuite du fanzine Boing Poum Tchak! #03 (8 pages au lieu de 24 pour la formule papier) ! Pour toutes celles et ceux qui souhaitent jeter un œil dans l’univers de ce nouveau rendez-vous (incontournable) des cultures des musiques électroniques ! Et si le concept vous plait, n’hésitez pas à le partager autour de vous !


Open publication

Download

Bonne lecture, et à très bientôt !

[Fr] Plastikman – Ask yourself (Marcelus remix)

Depuis la mi-septembre, Plastikman (en collaboration avec Soundcloud, Resident Advisor et la boisson énergétique Burn) propose de remixer l’un des titres de son album Closer, Ask yourself. Belle initiative, puisque pour une fois, un concours de remix n’oblige pas à acheter les parts du track original pour obtenir son ticket d’entrée dans la compétition. Continue reading

[Fr] Boing Poum Tchak! en version mobile !

Cette petite news ravira les possesseurs de téléphones disposant d’un accès internet. Car Boing Poum Tchak! a désormais sa version mobile, bien plus légère pour consulter tous les nouveaux posts en mode nomade. A vous les heures de lecture d’interviews, de chroniques disques, d’articles divers et variés dans les transports en commun, aux toilettes, ou chez tata Simone quand à la fin du repas toute la famille se met devant la télé faute de trouver une conversation viable. Bref, Boing Poum Tchak! est désormais accessible où que vous soyez, pour ne rien louper de son actualité ô combien bouillonnante ! Faites un test, rendez-vous sur le https://www.boingpoumtchak.com depuis votre téléphone ou tablette électronique, et laissez vous guider !

[Fr] Le podcast de Noël par Dj Pete (Wax Treatment)

Un vrai podcast de Noël sous le sapin numérique ! Dj Pete réactive l’electronica et l’IDM en les combinant autour de techno breakée et dubstep, dans une ambiance allant de sonorités et mélodies scintillantes de début de réveillon, à des ambiances sombres et boréales qui nous font imaginer à quoi peux ressembler la route du retour en Laponie de l’homme en rouge, dans le froid et la nuit polaire la plus profonde. Continue reading

[Fr] Sleeparchive disponible en version digitale

C’est une petite nouveauté qui va plaire aux aficionados de musique bleepée. Après avoir avoir lâché deux morceaux inédits en téléchargement gratuit à l’automne dernier (peut-être plus, c’est tout ce que j’ai pu constater en tout cas), Sleepy (prononcer Chlipi, à l’allemande), désormais membre à plein temps du Hard Wax crew à Berlin, propose pour la première fois en version digitale deux des maxis du label Sleeparchive : Recycle et Elephant Island. Continue reading

[Fr] News : En novembre sur la page Facebook de Boing Poum Tchak!

Voici la compilation des news publiées sur la page Facebook de Boing Poum Tchak! au mois de novembre.

Si vous souhaitez vous abonner et/ou réagir à l’un des posts, un seul lien :

http://www.facebook.com/pages/Boing-Poum-Tchak/109540889069354

Continue reading

[Fr] Boing Poum Tchak! #03 est disponible !

 

 

 

Pour faire venir jouer Marcel Dettmann et Ben Klock au Rex, je me suis battu pendant 14 mois…

 

Dj Deep

Edito #03

A la fin de l’année 2004 j’ai créé Boing Poum Tchak! dans le but de promouvoir la musique et les artistes issus des cultures électroniques qui ne trouvaient pas leur place dans des médias souvent incultes, arrogants, ou juste à côté de la plaque, ayant depuis longtemps oubliés les valeurs que chaque journaliste se doit de défendre : la recherche d’informations, le décryptage des mouvements, la pédagogique envers ses lecteurs, l’honnêteté intellectuelle.

Six ans après cette observation, il est navrant de constater que les choses n’ont fait qu’empirer pour la presse française, spécialisée dans les cultures des musiques électroniques. Ces valeurs n’existent simplement plus. A quoi bon parler d’un nouvel artiste, talentueux, s’il n’est pas poussé par un label qui paye une boite de communication / promotion pour harceler les journalistes et les mettre sous pression sous peine de ne pas publier de page de pub dans leur canard ? En ces temps de transitions économiques, entre le vieux monde papier qui ne sait pas renouveler son modèle obsolète, et l’ère internet encore trop sauvage et diffuse pour proposer un modèle stable, beaucoup ont décidé de fermer boutique, tandis que d’autres s’adaptent tant bien que mal à relayer des propositions plus que suspectes, dans l’air du temps, faisant la part belle aux artistes « hypes » (tellement in, que des partis politiques comme l’UMP n’hésitent pas à reprendre leurs tubes lors de meetings), délaissant totalement leur mission première : défricher, informer, et d’une certaine manière, éduquer le lecteur, lui proposer de nouveaux chemins musicaux, les décrypter, et l’accompagner dans sa quête, sa soif de nouveautés, de connaissances historiques du milieu, dans une jungle sonore et discographique devenue étourdissante aujourd’hui.

Au fil des années et des diverses évolutions de Boing Poum Tchak!, je me suis rendu compte que malgré internet et ses possibilités infinies (trop, c’est là le problème), les amateurs, les passionnés, ont toujours besoin d’avoir des points de repères pour s’y retrouver. Je n’ai aucun chiffre officiel du nombre de sorties mensuelles dans le spectre qui nous intéresse. Simplement une indication : Laurent Garnier reçoit chaque semaine environ 1500 tracks à écouter. Et parmi ces 1500 titres, il y a une majorité inintéressante, quelques bons tracks, et une poignée de tueries. Mais comment un être normalement constitué peut faire le tri et s’y retrouver dans tout ce grabuge ? Internet et les nouvelles technologies on apporté du choix, mais aussi beaucoup de parasitage. Comment un passionné fait-il pour ne pas passer à côté d’artistes et de disques qui peuvent l’intéresser ? Les magazines spécialisés ont depuis longtemps lâché prise et bien peu parmi les journalistes vont fouiner chez les disquaires pour tâter le pouls de l’actualité et de la réalité de la production du moment, préférant rester perfusés à leurs bureaux avec les promos institutionnels qui leurs sont envoyés. Et les artistes qui ne passent pas par ce filtre n’ont aucune légitimité pour figurer dans leurs pages. Résultat, quand un artiste intéressant cherche à se produire en club, en France, on répond de façon dédaigneuse aux promoteurs qu’«on n’a jamais entendu parler ce gars, et que ta soirée coco, elle va se prendre un four, donc tu repasseras avec des gens susceptibles de nous faire des entrées ». C’est le serpent qui se mord la queue. Les magazines passent totalement sous silence certains artistes qui le mériteraient, car (soit-disant) ils ne viennent pas jouer en France et personne ne les connait, et de leur côté les clubs ne bookent pas ces artistes car la presse n’en parle pas. C’est absurde et ridicule. Signez autant de pétitions « Paris se meurt la nuit » que vous voulez, l’un des aspects fondamentaux du problème est là.

Ce n’est pas l’état d’esprit de Boing Poum Tchak!, bien au contraire. Notre but est de promouvoir sans aucune pression extérieure, la musique qui nous branche, qui vaut le coup d’être découverte, d’être dansée. Un canal de plus pour vous chers lecteurs, passionnés, ou simples curieux. Un regard indépendant sur des artistes et des scènes excitantes, sans chichi ni blabla de pseudo-hipsters autoproclamés précurseurs de tendances. Ce fanzine n’est pas non plus seulement destiné à une poignée de nerds allumés (il y en a certes), qui ne parlent qu’en langage codé, scotchés sur Facebook, Resident Advisor et The Wire. La « bonne » musique (celle qui mérite qu’on lui donne sa chance), doit être présentée de manière agréable et non pompeuse, dans un langage clair et explicatif (voir pédagogique). Nous avons tout à gagner à défendre les cultures que nous aimons, et à ne pas se laisser influencer ou persuader par ce que les communicants veulent nous vendre, par la sous-culture publicitaire et autres discours de marchands de tapis qui nous dictent à longueur de journée ce que nous devons écouter, où, quand, et comment, ce qui est dans le coup, ce qui fait bien.

Fuck la bienséance mercantile, assez de tous ces parasitages ! Décidez par vous-mêmes de ce que VOUS souhaitez réellement. Donnez-vous les moyens, les clés pour faire vos choix selon votre personnalité, ce qui vous anime.

Dans ce combat de tous les jours, face à toutes les sollicitations que l’on vous impose, Boing Poum Tchak! se propose très modestement de vous aiguiller dans l’univers des musiques électroniques, ou tout simplement vous divertir et vous faire passer un bon moment, car c’est également important !

Je vous souhaite donc de prendre du plaisir au fil de ces pages, et espère vous éclairer un peu mieux sur ce vaste domaine que représentent les cultures des musiques électroniques.

Bonne lecture à toutes et à tous.

Pierre-Nicolas Mader
Boy Poum Tchak!

Sommaire :

DJ Deep
Delta Funktionen
A Made Up Sound / 2562
Eli Verveine
John Heckle
Quietus Recordings
Redshape
Bandcamp
Electrifying Mojo
Lost and sound : Berlin, Techno & The easyjet-set
Chroniques disques :
Ostgut Ton Fünf / Shigheto / A Made Up Sound / Nocturnal Sunshine / Mount Kimbie / Danuel Tate / Christopher Rau / Hubble / John Roberts / Mike Dehnert / Daso / Forever Delayed / Jatoma / Kangding Ray / Bristol Dubstep Classics / Savas Pascalidis
Mots croisés
+ d’autres petites choses…

Ont participé à la rédaction de ce numéro : Pierre-Nicolas Mader Boing Poum Tchak!, Jean Leroy Get The Curse, Paul Domenger Paul du 91, Simon Bomans Goûte mes disques, Damien Escribano Jekyll & Hyde, Thomas Hennebicque La Tuerie, Nicolas Gomez Site Web, Bertrand Bonnesoeur Le Sous-Marin, Chris Miller Little White Earbuds, Antoine Etienne Myspace, Mathieu Guillien Site Web.

Format A4 / 24 pages / Noir & Blanc

4,99 €

.

Cliquez ici pour commander ce numéro ou vous abonner

.

.

[Fr] News : En octobre sur la page Facebook de Boing Poum Tchak!

Voici la compilation des news publiées sur la page Facebook de Boing Poum Tchak! au mois d’octobre.

Si vous souhaitez vous abonner et/ou réagir à l’un des posts, un seul lien :

http://www.facebook.com/pages/Boing-Poum-Tchak/109540889069354

Continue reading

[Fr] News : Aaron Carl est atteint d’un cancer

[Edit] Aaron Carl est décédé jeudi 30 septembre 2010. C’est incroyable comme une vie peut se terminer de manière aussi abrupte. Nos pensées vont à ses proches. Rest in peace Aaron.
http://www.facebook.com/pages/RIP-Aaron-Carl-The-Legacy-Lives-On/130386023679322

Aaron Carl, l’un des artistes les plus talentueux de la scène électronique de Detroit vient d’annoncer qu’il est atteint d’un lymphome. Continue reading

[Fr] News – Sortie en octobre d’un documentaire sur les Heretiks

Heretik System “We had a dream” est un documentaire retraçant l’épopée de l’une des tribes françaises les plus emblématiques du mouvement free-party, les Heretiks. Réalisé par Damien Raclot-Dauillac sur 65 minutes, ce DVD sera disponible dès la fin octobre 2010. Une excellente occasion de se replonger dans l’univers free originel, et de leurs teufs excentriques et libertaires “with no limit”, des champs boueux perdus au milieu de la campagne bourguignonne, jusqu’à la piscine Molitor dans le très chic 16° arrondissement de Paris. Continue reading

[Fr] Uncanny Valley : un label à surveiller de près

Uncanny Valley est un nouveau label lancé par une bande de jeunes gangsters house et techno originaires de Dresde (Allemagne). Dans cette charmante équipée on retrouve deux des meilleurs espoirs du moment : Break SL (que l’on ne présente plus sur Boing Poum Tchak!) et Jacob Korn, auteur dernièrement d’un excellent maxi pour le label Dolly. Continue reading