[Fr] Video : Une thèse sur la Techno Minimale par Mathieu Guillien

Boing Poum Tchak! est fier de vous présenter l’un des nouveaux collaborateurs qui interviendra bientôt en ses murs : Mathieu Guillien, enseignant en Histoire des Musiques Électroniques à l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle, responsable de deux mémoires sur la Techno de Detroit et Jeff Mills, et récemment auteur d’une thèse sur la Techno Minimale. Interviewé par le site intruders.tv il résume l’histoire de ce genre, ses origines, ses principaux acteurs, avant de dévoiler les conclusions de sa thèse. Mathieu est en plus un mec très cool, nous lui souhaitons donc la bienvenue parmi nous ! Continue reading

[Fr] Daniel Gardner – Under the shower tower (thinner)

Thinner is back ! Enfin ! Après plus de huit mois de stand-by, le meilleur netlabel de musiques électroniques (avec son alter-ego Autoplate pour les sorties down-tempo) refait enfin surface. Alors quoi de neuf au menu de cette 101° référence ? Un simple deux-titres, mais qui réserve une pure bombe en plat de résistance. De quoi combler les appétits les plus aiguisés. Continue reading

[Fr] Slam – SCI-FI Hi-Fi 5 (soma)

slam

Relier le passé et le futur : voilà le crédo de la collection SCI-FI Hi-Fi. Ewan Pearson fut le premier à s’être appliqué à l’exercice et à poser les bases d’une sélection deep house. Ont suivi Luciano, Alex Smoke, Funk D’Void qui nous avait régalé d’un très bon Sci-Fi Hi-Fi 4. Pour ce volume 5, c’est au tour de  Slam (Stuart McMillan et Orde Meikleles, les deux boss du label) de retrousser leurs manches, et c’est plutôt positif. Continue reading

[Fr] Portrait : Daniel Bell – m_n_mal legend

daniel bell

Attention légende vivante ! Influencé aussi bien par la house de Chicago qu’il dépouilla que par les travaux de Philip Glass ou Steve Reich sur la musique répétitive, Daniel Bell (alias DBX) est l’un des acteurs à l’origine de ce que l’on nome aujourd’hui le courant « minimal » de la musique électronique dansante.

Continue reading

[Fr] Portrait de Matthew Dear

Sorti de l’ombre au printemps dernier avec l’album leave luck to heaven, Matthew Dear, personnage discret et talentueux producteur de son minimal de qualité, s’impose comme l’une des révélations de l’année sur la nouvelle scène électronique. Continue reading