La folie du Text 010 [Four Tet + Burial + Thom Yorke]

Hallucinant ! J’ai reçu il y a 30 minutes (à 13h55) un email “special announcement” du Bleep shop, m’indiquant la pre-order du nouveau Text 010 (label de Four Tet) qui présente la collaboration de ce dernier en compagnie de Burial et Thom Yorke. Je me suis dit “aïe”. Déjà deux jours après la sortie du Text 006 en 2009 avec Burial & Four Tet j’avais dû faire des pieds et des mains pour trouver une copie (finalement chez Rix Records en Angleterre), mais là avec le Radiohead boy dans l’affaire, il ne fallait pas perdre une minute. C’était sans compter sur la horde de fans qui a eu vent de cette info avant moi (publiée notamment sur Fact Magazine il y a quelques heures), et voilà Bleep est déjà out of stock tout comme Rough Trade !! Si ce n’est pas de la folie furieuse ça ! Continue reading

[Fr] Vidéo : Happyland (1997)

1997 / La Défense. Happyland est une grosse teuf co-organisée par le magazine Coda et Futuria Production, filmée et retransmise sur M6. C’était l’époque où l’on pouvait entendre de la vraie techno à la téloche, notamment sur M6 qui a diffusée, rappelons-le, des évènements comme Metropole Techno, puis la Techno Parade (1 & 2). Continue reading

[Fr] bvdub – One last look at the sea (quietus)

Au milieu du mois de février dernier, Brock Van Way alias bvdub a fait une petite surprise aux fans de son label Quietus (dont je fais parti), en nous offrant tout simplement un album inédit ! L’histoire est que One last look at the sea devait sortir en 2008 sur le label Somnia qui malheureusement a fermé ses portes avant de concrétiser le projet. Deux autres labels s’étaient manifestés pour sortir ce disque, mais eux aussi ont été pris dans la tourmente et n’en sont pas revenus. Continue reading

[Fr] Compil’ virtuelle de Boing Poum Tchak! #04

Si Boing Poum Tchak! avait dû préparer une compilation à offrir aux lecteurs du numéro #04, celle-ci aurait certainement bien remplie sa mission. En effet, tous les morceaux proviennent de disques qui ont été chroniqués et reflètent, d’une certaine façon, l’esprit sonore du numéro. Bonne découverte à tous ! Continue reading

[Fr] Réflexion sur les classements (suite…)

Comme vous l’avez remarqué, je ne suis pas très porté sur les classements de fin d’année, à savoir qui a été “le meilleur” artiste / label / etc., élaborés selon des techniques subjectivo-(économico-)éphémères qui déterminent lequel pisse le plus loin à une époque donnée (que ce soient les disques / artistes choisis selon le goût des rédacteurs, ou des rédacteurs entre eux qui se prouvent qu’ils en ont une plus longue que le blog / magazine voisin). Certes, à première vue, les classements de fin d’année sont un moyen comme un autre de promouvoir des artistes et disques qui seraient passés entre les mailles de votre panier audio. Ok why not. Mais à quoi bon les mettre en concurrence ? Continue reading

[Fr] Teaser : Boing Poum Tchak! #04

[youtube:http://www.youtube.com/watch?v=QHuOwQ5cD08]

Intrigué, mais pas vraiment rassuré par le name-dropping du sommaire de Boing Poum Tchak! #04 ? Faites-vous une idée de la couleur musicale des principaux artistes de ce numéro grâce cette petite vidéo de présentation, et si le feeling vous en dit, commandez votre copie !

Cliquez ici pour commander ce numéro ou vous abonner

.

ps : n’hésitez pas non plus à poster cette vidéo sur votre blog / page Facebook / Twitter / forums…

Merci !

[Fr] Une potion miracle pour restaurer ses vinyles ?

Je viens de lire un twitt du records-store Juno qui propose un nouveau produit pour “redonner éclat à ses vinyles” (ce n’est pas le terme exact mais ça fait penser à une pub TV pour un anti-rides). Mais quand on regarde de plus près la description de cette solution liquide miracle, on tombe dans une tonalité graveleuse à la limite du spam “médical” du genre : “dès maintenant, faites bander vos vinyles plus durs !” Alors, que vaut vraiment ce genre de produit ? Continue reading

[Fr] Boing Poum Tchak! #04 est arrivé !

Edito #04

Ca y est, il est prêt ! Après des semaines de dur labeur pour vous présenter l’actualité des musiques électroniques avec un regard différent, Boing Poum Tchak! est de retour, et a mis les petits plats dans les grands en vous proposant ce numéro #04 à la tonalité particulière, agrémenté de quatre pages de plus que le précédent numéro (ce qui le porte à 28 pages), toujours sans pub et 100% indépendant.

Un menu très chargé vous attend :

– Tout d’abord l’immense Laurent Garnier (notre héros à tous) qui nous parlera de sa webradio PBB, de son histoire, sa philosophie, son organisation, sans oublier de nous faire part de son sentiment (explosif) sur le média radio en France ;

– Chris Miller décrira son entrevue avec la djette résidente du Panorama Bar et désormais productrice Steffi (plus de dix ans à spinner des disques dans le monde entier), à l’occasion de la sortie de son album Yours & mine ;

– Puis un instant italien vous sera proposé, avec deux artistes très différents, mais tout aussi passionnants et géniaux. Le premier est l’un des nouveaux porte-étendard du genre retro-house old-school de Chicago, Marcello Napoletano, qui ne cesse de se bonifier au fil des saisons. Le second est le terrible boss de l’impressionnant et mystérieux label techno Stroboscopic Artefacts, Luca Mortellaro aka Lucy, qui va sortir son premier album Wordplay for working bees ;

Paul David Rollmann lèvera le voile sur un aspect que personne n’a jamais réellement abordé : son travail de graphiste au sein de l’extraordinaire label Workshop;

– Le jeune espoir français Marcelus se présentera pour la première fois ;

Chris Hobson du blog mnml ssgs expliquera dans sa tribune internationale comment et pourquoi il faut construire ses propres Berghain ;

Andreas Lubich, ingénieur du son pour le célèbre studio Dubplates & Mastering à Berlin prendra ses quartiers, et apportera son analyse technique sur la méthode à employer pour dupliquer un vinyle chez soi et ses conséquences ;

– Mathieu Guillien tirera le portrait d’un autre héros (allemand cette fois-ci) de la techno : Robert Henke alias Monolake ;

– La chronique livre du recueil de critiques électroniques du journaliste Didier Lestrade parues dans Libération entre 1988 et 1999 (Chroniques du dancefloor) ;

– Vous retrouverez également l’interview des managers d’un jeune label de musique, Baud Music, à contre-courant des méthodes de diffusions actuelles ;

– Enfin, un portrait du génial Tin Man, un article sur l’ogre Discogs, les chroniques disques, la grille de mots croisés, ainsi que vos rubriques habituelles.

Bonne lecture à toutes et à tous !

Pierre-Nicolas Mader
Boy Poum Tchak!

Sommaire :

Edito
Marcelus
interview
Compil’ virtuelle
Dupliquer un vinyle ?
par Andreas [LUPO] Lubich
Baud Music
interview
Laurent Garnier
interview
Steffi
interview
On Balance…
Oni Ayhun
Lucy
interview
Références
Le coin du digger
Discogs
Tin Man
portrait
Boite aux lettres musicale
Henry Spencer Jr
Marcello Napoletano
interview
Chroniques du dancefloor
de Didier Lestrade
Tribune Internationale
par Chris / mnml ssgs
Paul David Rollman & Workshop interview
Monolake
par Mathieu Guillien
Mots Croisés

K!uest-list

Chroniques disques :

Morphosis / Lucy / Steffi / Agoria / Anders Ilar / Austin Peralta / Dolibox / Exit Records presents Mosaic volume one / James Blake / Mike Parker / Rootstrax / Sepalcure / Sven Kacirek / Tin Man / 14 tracks from Planet Mu

Ont participé à la rédaction de ce numéro : Pierre-Nicolas Mader Boing Poum Tchak!, Chris Miller Little White Earbuds, Chris Hobson mnml ssgs, Andreas [LUPO] Lubich Dubplates & Mastering, Paul Domenger Paul du 91, Simon Bomans Goûte mes disques, Thomas Hennebicque La Tuerie, Nicolas Gomez Site Web, Bertrand Bonnesoeur Le Sous-Marin, Mathieu Guillien Site Web.

/// Format A4 / 28 pages / Noir & Blanc ///

4,99 €

.

Cliquez ici pour commander ce numéro ou vous abonner

.

.

[Fr] Les majors vivent déconnectées de notre époque

Mention en bas de page d’une newsletter (générique et limite spam, que je n’ouvre d’ailleurs jamais), reçue de la part du staff promo d’EMI, envoyée pour promouvoir le nouvel album d’un artiste :

Music from EMI

This e-mail including any attachments is confidential and may be legally privileged. If you have received it in error please advise the sender immediately by return email and then delete it from your system (!). The unauthorised use, distribution, copying or alteration of this email is strictly forbidden. If you need assistance please contact us on +44 20 7795 XXXX.

This email is from a unit or subsidiary of EMI Group Limited.

Registered Office: 27 Wrights Lane, London W8 5SW

Registered in England No 229231.”

Donc si on a reçu le mail “par erreur” (ce qui est techniquement mon cas puisque je n’ai jamais demandé à faire parti de leur mailing-list), il faut tout de suite jeter son ordinateur par la fenêtre et appeler le numéro du siège en Angleterre pour leur confirmer la manœuvre. Ah oui, et aussi de ne jamais parler à quiconque de ce qu’on aurait pu lire et/ou entendre.

Non mais est-ce qu’ils le pensent vraiment ? Ne serait-ce pas un joke de l’administrateur réseau de la boite ? Non, malheureusement je ne crois pas.

[Fr] Nominations aux Victoires de la Musique 2011

La 26e édition des Victoires de la Musique se déroulera pour la première fois en deux parties. Une première cérémonie consacrée aux révélations se tiendra le 1er février 2011 au Zénith de Lille, puis une seconde pour les stars confirmées aura lieu au Palais des Congrès à Paris, le 1er mars. Continue reading

[Fr] Faut-il augmenter le prix de certains disques…

 

…en boutique pour éviter des dérapages à la revente ?

Ce matin je regardais quelques informations à propos du talentueux producteur de dark techno minimale caverneuse Mike Parker. En scrutant sa discographie sur Discogs, je suis retourné sur le label Aquaplano (emmené par Donato Dozzy), juste par curiosité pour voir la côte de l’une de mes dernières acquisitions (l’excellent Aquaplano Ltd 02). Bigre, au bout d’un mois après sa sortie on le trouve déjà à 25 euros. Mais le pire est le reste du catalogue. Six disques sont dispo à la vente en seconde main, le D. Dozzy & Nuel – Aquaplano 1111 qui est à 65 euros, et alors le grand n’importe quoi, l’Aquaplano 000 signé des deux mêmes artistes et sorti seulement en juin 2008 oscille entre… 350 et 500 euros !! Continue reading