[En + Fr] Microniks – Jan. 2010

February 10th, 2010 by Pierre-Nicolas Mader

…..…..…..…..…..…..…..…..…..…..…..…..…..…..…..

Microniks est une nouvelle rubrique en lien avec les actualités de Boing Poum Tchak! sur Twitter, car désormais, vous pouvez retrouver sur http://twitter.com/boingpoumtchak des news exclusives et de courtes chroniques en anglais (environ un post par jour). Puis à la fin de chaque mois, redécouvrez ici ces reviews, agrémentées de commentaires en français (un peu moins expéditifs :-) ainsi que les pochettes des disques mentionnés et des liens audio. Janvier ouvre le bal avec une sélection matinée de house moderne ou retro, electronica, italo-disco, dark-ambiant, dubstep, abstract techno et post-techno. C’est (re)parti !

*les notes sont données à titre d’indication. Le nombre de signes étant limité à 140 sur Twitter, il est ainsi plus aisé de faire sentir l’importance de tel ou tel disque / titre. Enfin n’oubliez pas que le son d’un cd, ou mieux encore d’un vinyle, n’a rien à voir avec des mp3 sur-compressés par les traitements de Youtube. Si vous le pouvez, achetez vos disques en vinyle pour profiter d’un son percutant et chaleureux, et ne laissez pas votre qualité d’écoute s’appauvrir avec des mp3 sans punch et fades. Vous en profiterez pleinement maintenant et ne le regretterez pas à l’avenir.

Madteo – Sinister ministers (meakusma)

Abstract weird slow ambiances w/expe’s. Fav a2 w/dark bass ala K. Black + b3 hhop close to Shadow Huntaz. 7/10

Pas facile d’appréhender l’univers sombre et abstract de Madteo (ceux qui l’ont découvert avec son album sur Morphine me comprendront). C’est assez expérimental, ça semble un peu branque, mais c’est purement original et vraiment intéressant. Un artiste à suivre…

Darkstar – Aidy’s girl is a computer (hyperdub)

Forget the original, K. Hall’s rmx is blazing, soo deep w/sweet melancholic melodies & textures. 8/10

Pas franchement accroché sur l’original contrairement à l’avis de bon nombre de personnes croisés sur des forums, par contre le remix de Kyle Hall envoie son lot de petit bois avec au menu émotion, deepness et classe. Ce jeune prodige de Detroit repéré par Omar S n’a lui aussi pas fini de faire parler de lui.

Peter Van Hoesen & Samuli Kemppi & Sendai – 61 center returning vol.1 (time to express)

Top berghained indus-techno rmxs by N. Nodge & P. Coven. S. Kemppi’s Rymd has sweet abstract acid-candy vibes. 8/10

J’ai vraiment apprécié le titre de Samuli Kemppi. L’influence de son ainé et compatriote finlandais Mika Vainio ne doit pas y être pour rien…

Monolake – Silence (imbalance computer music)

Mind-blowing advanced post-techno inside futurist metallic spheres & gigantic soundscapes. R. Henke is a GENIUS. 10/10

Tout est dit, cet album est remarquable en tous points. Il anticipe beaucoup de choses sur la façon de concevoir des rythmes, de créer des structures et des atmosphères si “futuristes” sans tomber dans l’expérimentation ardue et peu musicale, ainsi qu’au niveau de la production sans compression afin ne pas altérer la puissance et la clarté de chaque élément (impression confirmée sur la version cd). Bon si on veut être taquin on se demandera pourquoi Robert Henke a choisi une image d’illustration aussi “naturelle” (contrairement à ces pochettes technico-futuristes, ou de cellules et autres formations moléculaires qu’on croiraient prises en laboratoire, présentes tout au long de sa discographie). Non vraiment cet album passionnant est réellement immanquable.

I.F.M. – Back in the days (uzuri)

M. Napoletano is becoming one of the men of the hour in the neo retro-house genre. Check out : 11 September. 7/10

11 September, le meilleur titre du maxi, n’a rien de franchement politique si ce n’est son évidente référence. Cela m’amène à penser que la techno ne propose plus vraiment ce genre de messages comme l’a fait UR avec vigueur à la grande époque. Les artistes sont-ils si désabusés qu’ils n’ont plus de revendications à faire passer ? Ou alors sous d’autres formes que la musique ? Cela veut-il également dire que la musique n’est plus un “véhicule culturel” aussi fort que par le passé (étant devenue un mode de consommation omniprésent), un support moins puissant / intéressant pour faire passer des idées et toucher un public ? Ou est-ce plus largement le reflet de notre société ? Le débat est ouvert.

IJO – Selektida (sutemos)

Cool va styles from ambiant p-rock groove analord-bass to electronica & drill’n’bass. Fav5/29/34. 6/10

Certes ce n’est pas le disque (enfin l’album virtuel) de l’année, mais il apporte un peu d’eau au moulin des aficionados de sonorités electronica & co. A télécharger gratuitement et en .flac le site du netlabel Sutemos.

Swayzak – The missing ep (swayzak /240 ?N)

Totally dull. It’s like listening to Ibiza sess vol. 34. BTW new stuff’s more exciting : http://bit.ly/5O90IR 3/10

Pas grand chose à dire ici, hormis le fait que le joke Patrick Swayze / Swayzak aurait pu devenir la thématique d’un digital-ep moins anecdotique. J’ai uniquement pris ce point d’appui pour parler du mix/live réalisé par David Brown, qui contient beaucoup d’ “unreleased material” intéressant, voir intriguant.

Fet et Moi – Paris is for lovers (no label)

Mon coup de coeur du moment !! + the (official ?) video-clip is cool (oldayyz) ! 9/10

Bon ok, 9/10 c’est peut-être un poil exagéré. Mais sur le coup ça le faisait ! Alors pour ceux qui verront le clip il s’agit apparemment d’un court-métrage tourné par Lelouche (thanks J.), dans un Paris des années 70/80 sans radars automatiques et avec beaucoup moins de publicités dans les rues ! Quant à l’histoire de ce titre, ce serait le record-shop anglais Juno qu’il l’aurait édité (d’où le “no label” pour des raisons de droits), car la voix provient d’un titre fort célèbre de Justin Timberlake (je ne connaissais pas assez pour le reconnaitre j’avoue) dépitché sur une base retro-mellow-acid minimale qui passe vraiment très bien.


Peter Van Hoesen – Variable parts (time to express)

Peter Van Hoesen’s T2X09 is given for free !! Less strong than prev works but nice stuff (second law is goood). 7/10 http://bit.ly/73KINQ

Un digital ep ? Hum… why not. Surtout que les titres sont dispo en .flac, et donc sans perte de qualité audio, à la différence du mp3. Effectivement peut-être n’était-il pas assez original pour le sortir en vinyle, mais assez bien pour le cataloguer et faire la promo de cet excellent label, cousin belge d’Ostgut Ton et Fachwerk. Un bon coup de pub donc, qui je l’espère fonctionnera, en vue d’annoncer au plus grand nombre la sortie du premier album de son boss Peter Van Hoesen d’ici peu… On salive déjà.

Pawel – Pawel (dial)

Cool album from one of the co-founders of the Hamburg-based label, ten years after its launching. Crystalline & elegiac. 7/10

Si vous aimez le style de Pawel “Crystalline & elegiac” et mélancolique, alors vous ne serez pas décontenancés par ce premier album sous son vrai (pré)nom (nb : il existe déjà des références avec son alias Turner). Pas de mauvaise blague  donc, comme pour le dernier LP de Lawrence qui avait tourné minimal et déçu une partie de ses fans. Ce disque fête par la même occasion les dix ans de Dial, un pur label avec une vraie image forte : so, happy birthday guys.

Aroy Dee – Tears (M>O>S)

Beautiful 4-tracker on analog waves, raw drum-machines and deep atmospheres between Detroit & Chicago. 8/10

Ah tiens, la pochette du dernier M>O>S ne fait plus référence à de l’architecture contemporaine (c’était également le cas précédemment avec le disque de Legowelt)… En y regardant de plus près, les thématiques des cover-art de ce label Néerlandais proche de Delsin se divisent en deux parties : l’architecture et l’Asie urbaine. Cette dernière a d’ailleurs dû faire tilt chez les passionnés de techno de la fin des années 90 qui consommaient religieusement les maxis de Technasia, avec leurs pochettes relatives à l’univers asiatique (et plus particulièrement Hong-Kong). Superbe travail.

Grouper / R. Montgomery – Split (root strata)

Pure angel / ghostly fem voice close to Songs of Green Pheasant in a dark post-rock mood.7/10

Comme dans du coton imbibé d’éther, on se laisse dériver dans un univers mystique proche de la NDE. Je ne me rappelle plus du premier titre de Grouper (il ne m’a pas marqué) mais alors ce Roy Montgomery propose un truc tellement  simple et fascinant qu’on se doit de se pencher sur sa discographie pour tenter de découvrir de nouvelles perles de ce calibre. On vous tiendra informés.

Losoul – Slightly (playhouse)

M. Huckaby’s rmx is as usual a gold deep-house nugget w/chords, typical mono-bass & happy fews. Hypnotic.7/10

Mais c’est quoi ces pochettes particulièrement laides ? (dans le style dégueu du moment on a aussi droit à de belles horreurs avec les covers des compilations Live at Robert Johnson d’ailleurs proposées par la même artiste Saskia Randt, please !!) Playhouse nous avait habitué à mieux. Enfin… Voici encore l’exemple d’un label qui se cherche après la fin de l’ère minimale pouet-pouet, en proposant cette fois-ci un remixeur catalogué… deep-house (tiens donc !). Bon ok, il s’agit du grand, du géant de Detroit Mike Huckaby, alors forcément on ne risque pas de se tromper. Le remix est de bonne facture, même si on sent que Mike est un peu en service minimum. Qu’importe, ça le fait. L’autre titre de Losoul n’est pas trop mal et on espère qu’il est en train de remonter la pente car depuis, il faut bien le dire, son genialissime album Belong en 2000, il n’a sorti que bouses sur bouses minimales zappant complètement le côté “fantaisiste et un peu zarb” qui avait fait sa renommée. Son dernier maxi sur Freak’n’Chic sera bientôt chroniqué ici, et nous verrons si c’est le cas.

Fabric 50 mixed by Martyn (fabric)

Cool dubstep mix w/well-balanced various genres + some techno-guys of the moment (Klock, Redshape, Vincent). 7/10

Sympa et intéressant. A classer dans le haut du panier des mixes Fabric.

Escape From New York – Fire in my heart (no label)

Re-issue of a pure underground slow italo-disco hit (1984) !! “Oh yeah !” 9/10

Quelques jours après la repress de cette petite pépite, je suis allé voir par curiosité sur Discogs à combien se monnayait l’original. Il n’y avait qu’un disque de disponible, à vendre par un américain pour la modique somme de… 250 $ ! Bizarrement une ou deux semaines après, le type avait retiré le disque et je ne crois pas qu’il ait réussi à le vendre. Voilà ce qui arrive quand on veut être trop gourmand ! Une repress arrive et bing, la rareté du bien en prend un coup dans l’argus. Je tiens à dire aussi que le disque est vraiment bien enregistré et sonne plus punchy que pas mal de plaques récentes. Ceci étant sûrement dû à un enregistrement et un mastering tout en analogique bien chaud. Bref, ne passez pas à côté !

Nick Chacona – Be like olive (moodmusic)

As usual excellent strong, stripped & percussive rmx from L. Vincent w/his own classic touch. 8/10

Le remix de Levon Vincent est bon, rien à redire sur ce point. Mais je trouve un peu abusé de faire passer ce maxi pour un DIY à la Marcel Dettmann Rec, Sleeparchive, Equalized, Novel Sound (le label de Levon Vincent) etc… parce que c’est la mode du no-logo et du minimal/stamp artwork. D’ailleurs ils vont même plus loin puisqu’ils ne mentionnent ni le nom du label ni celui de l’artiste (seulement les initiales NC). Comme s’ils voulaient se faire passer pour un nouveau label en vogue alors que ça fait 15 ans que Moodmusic traine l’image d’un label deep-house plutôt fadasse.

Mux Mool – Lady linda (ghostly international)

To introduce newcomer Mux Mool, Ghostly Int. gives a track for free. Neo down-tempo between Ninja T. & F. Lotus. Cool ! http://bit.ly/c1LPaI

Ok ok, une petite douceur sans prétention venue de Ghostly International (le frère down-tempo de Spectral Sound) qui est peu à peu devenu le Morr Music de référence aujourd’hui, même s’il est vrai qu’on attend encore des artistes de la trempe d’une Lali Puna (ou Mùm avant qu’ils ne partent chez Fat Cat) qui le ferait sortir du cercle des producteurs uniquement électroniques et trop peu scéniques. S’ils n’avaient dû se concentrer que sur ce label (sans Spectral Sound), je pense qu’ils y seraient déjà arrivés.

ATHEUS – Soundscapes & drones (ghost sounds)

Great deep dark-ambiant album haunted by strange noises & gargoyles. Incl. Drone 37Hz. 8/10

Attention, l’écoute de ce disque requiert une attention totale. Pas le genre à se laisser appréhender si vous passez l’aspirateur en même temps, ou cherchez la dernière application Facebook qui fera fureur auprès de vos “amis”. Certes il faut aimer le style dark-ambiant, assez peu populaire j’ai cru constater chez nous. Mais il n’est jamais trop tard pour découvrir et apprécier des genres différents (n’êtes-vous pas en train de consulter ce site pour cela ?). Ensuite il faut se laisser habiter (posséder ?) par les nappes grises de ce disque et le charme sombre vous hanter. Prenez le temps d’essayer, vous remercierez peut-être notre cousin québecquois Serge Collin aka Atheus, artiste déjà très estimé dans la sphère dub-techno, ayant dispersé ses oeuvres sur Styrax, Millions of Moments, Echospace, Metrolux, ou encore Shoreless, le label de Quantec.

Delta Funktionen – Silhouette (delsin)

Delta Funktionen – Silhouette (delsin). Once again a strong techno track from the dutch guy who has a little bit berghainized his sound.7/10

Effectivement, après remarque de Steve Mizek, ce track ne date pas du mois dernier, mais de fin 2008, pressé à un tirage confidentiel par Delsin. J’adore Delta Funktionen depuis son titre (sa bombe plutôt) Nebula. Dire ici qu’il a Berghainisé son son avec ce Silhouette ne veut pas dire qu’il a cherché à le copier pour être à la mode (le fait qu’il soit sorti en 2008 le prouve bien), mais qu’il a su developper une approche moins deep et plus “berghain” à tel point que je croyais au départ qu’il s’agissait du remix de Marcel Dettmann situé sur le flip (et qui m’a laissé un peu de glace). Sur les quelques vidéos dispo sur youtube, son live a l’air bien chant-mé également, donc si un promoteur (ou Didier Deep, l’homme qui propose les meilleurs plateaux clubbing de la capitale) me lit, sachez qu’on est chaud pour le voir à Paris !!

More reviews ? Follow Boing Poum Tchak! on Twitter :

http://twitter.com/boingpoumtchak

2 Comments

  1. TransireNo Gravatar

    ça fait bien plaisir de te revoir poster Pierre Nicolas ! :-)

    Concernant Delta Funktionen, j’approuve totalement (en plus il est sympa et répond quand on lui envoie des mails).
    C’est également un très bon DJ, comme le prouve son mix pour le blog Mnmlssgs ainsi que celui qu’on peut trouver sur le site de Delsin :

    http://www.delsin.org/set.php?idxSet=25 (et avec la playlist s’il vous plaît !)

    Bonus : son live http://www.delsin.org/set.php?idxSet=22

  2. Pierre-NicolasNo Gravatar

    Merci pour les liens et le com !

    C’est un artiste à suivre de très près et plus encore cette année. Apparemment son prochain maxi sur Delsin est excellent (dixit Serge de Clone).

Write a comment