[Fr] Ben Klock – Berghain 04 (ostgut ton)

June 9th, 2010 by Pierre-Nicolas Mader

Ben Klock is back yeah ! Après son excellent album One l’an dernier, l’un des deux piliers du Berghain sort son premier mix (et oui), quatrième volume de la série du même nom amorcée par Dettmann en 2008. La grosse surprise ici (et qui le différencie de la pléiade de podcasts qui inondent les blogs depuis quelques années), on la découvre dès la lecture du tracklisting : sur 19 titres, pas moins de 14 inédits ! Check check !

On débute par un titre ambiant magnifique de 154 (alias Newworldaquarium) qui date d’une quinzaine d’années, avant de rentrer dans le vif du sujet avec un morceau qui avait noircit les forums RA et Discogs lorsqu’il avait été joué pour la première fois par Derrick May au DEMF l’an dernier : le Pressure de DVS1 (pointure techno locale de Minneapolis, découvert par Ben Klock qui l’avait signé sur son label Klockworks l’an dernier – rappelez-vous le disque est vraiment excellent). Mais bon personnellement ce titre ne m’apparait pas comme essentiel et grille un peu l’entrée du mix. Quoiqu’il en soit, les choses reviennent à la “normale” avec l’apparition des valeurs sûres (et quand on parle de valeur sûre dans la milieu de la Techno l’un des premiers noms qui vient à l’esprit est celui de) Marcel Dettmann of course !

Ici il remixe un titre de Junior Boys de façon ultra-épurée, une voix légèrement low-pitchée, une tom lourde qui joue le rôle d’infra-basse en arrière plan, un beat techno, un mini-wind deep et le tour est joué. Martyn s’insère parfaitement en mode lo-fi house avec ses fameuses chords caractéristiques jouées sur quatre tonalités. Nickel malgré un effet d’érosion dans le fond un peu pénible. Un loop d’STL vient faire le break, puis ça s’anime avec Levon Vincent qui déboule dans la boutique sans avoir présenté ses papiers. On dirait presque du Ark avec ses micro-samples house un peu foutraques… Un peu bizarre de le retrouver ici, surtout qu’il est enchainé avec un titre minimal techno deep de Jonas Kopp (Michigan Lake, cherchez la référence… qui s’enchaine avec un track qui se nome RoHd…).

On zappe quelques morceaux et on revient sur du DVS1 pour un morceau tout en profondeur, smooth, deep-dubbé, assez fin qui laisse place au titre le plus chiant du mix : Rolando et son De cago. J’aurai plutôt appelé ça De cagade, tellement l’ensemble est cliché (avec encore un preacher qui scande “Detroit ! Chicago !”, et surtout cet insupportable effet “érosion” ou “crusher” qui consiste dégrader le son pour le faire sonner comme un jeu d’arcade sur Nintendo 8 bits – ou plutôt 3 bits tellement la destruction est insupportable).

La suite est (dé)laissée à Kevin Gorman qui ne nous sert rien de bien original : un delay utra court qui donne une sensation métallique, un élément indus pompé sur je ne sais plus quel titre de Peter Van Hoesen, et un beat breaké qui amolli l’ensemble : bref, pas franchement le meilleur passage du mix ! Heureusement Benny reprend les choses en main avec Compression session 1 et son snare puissant qui redonne souffle et corps au tempo. Romain Lindau essaie de maintenir la pression puis passe le flambeau au vétéran house Tyree pour un titre minimal acid vocal très sobre. La-dessus Ben enchaine avec l’un de ses edits perso pour The Echologist : ça sonne dub, ça fume comme sur sa version pour Martyn – Is this insanity.

James Ruskin et son Graphic (qu’on est sûr de retrouver en vinyle avec Kevin Gorman en préambule de la sortie cd), assène des petites chords rapides à la Robert Hood, et passe la main au dernier titre de Ben Klock (et non des moindres), accompagné par Elif Biçer. Un très beau track qui puise sa force non pas dans la puissance du beat, mais dans la majesté de nappes deep (je suppose qu’il s’agit de la voix d’Elif samplée, modifiée et rejouée avec des effets). Seul aspect un peu agaçant, cette guitare sèche qui reprend les mêmes notes que sur le remix d’IMPS par Move D, en version simplifiée. Bon…

Enfin Rolando conclut sur un track down-tempo (à 130 bpm tout de même mais il n’y parait pas), planant, chaud comme un coucher de soleil africain. Pas mal, mais un peu en décalage avec l’ensemble des tonalités du mix.

Au final, on a affaire a du très bon, même si aucune surprise ne vient nous faire tomber de notre chaise. Pas de hits, mais d’excellents titres et surtout inédits. Une différence notable avec les net-mixes et autres podcasts qui floodent les blogs du monde entier, dévaluant chaque jour un peu plus la valeur de la musique et l’envie d’écouter celle-ci. Keep cool guys ! Bref, ce mix propose des bonnes exclu, fruits d’un vrai travail de dj, qui ne consiste pas seulement à chercher des disques et les jouer, mais aussi à tisser des relations, des amitiés, qui lui permet de collecter de la matière première, essentielle pour lui comme pour les compositeurs qui ont remis un jour une démo, pour savoir si les morceaux valent la peine d’être joués et pourquoi pas les sortir un jour, au bon moment. C’est l’une des composantes essentielles de l’esprit Techno, qui malgré les attaques, les dénigrements, les usurpations, continue de résister et de se propager dans les coeurs des passionnés de cette musique qui nous fait tant vibrer.

Tracklist :

01. 154 – Apricot
02. DVS1 – Pressure previously unreleased
03. Junior Boys – Work(Marcel Dettmann Remix) previously unreleased
04. Martyn – Miniluv exclusive
05. STL – Loop 04
06. Levon Vincent – The Long Life
07. Jonas Kopp – Michigan Lake exclusive
08. ACT – RoHd  previously unreleased
09. Mikhail Breen – Veracity previously unreleased
10. DVS1 – Confused previously unreleased
11. Rolando – De Cago previously unreleased
12. Kevin Gorman – 7am Stepper exclusive
13. Ben Klock – Compression Session 1
14. Roman Lindau – Keppra exclusive
15. Tyree – Nuthin Wrong
16. The Echologist – Dirt (Ben Klock Edit) exclusive
17. James Ruskin – Graphic exclusive
18. Ben Klock feat. Elif Biçer – Elfin Flight previously unreleased
19. Rolando – Junie previously unreleased

12″s
14.06.2010 Martyn/Roman Lindau – Berghain 04 Pt. I (o-ton 37, 12”)
28.06.2010 James Ruskin/Kevin Gorman – Berghain 04 Pt. II (o-ton 38, 12”)
19.07.2010 Jonas Kopp/The Echologist (Ben Klock Edit) – Berghain 04 Pt. III (o-ton digital 02, digital only)

Write a comment