[Fr] Needs (not wants)

November 9th, 2010 by Pierre-Nicolas Mader

Poursuivons dans la découverte d’artistes underrated, sous-estimés ou tout simplement passés inaperçus, avec aujourd’hui la présentation d’un trio allemand qui a produit une série de titres deep house absolument mortels au début des années 2000 : Needs.

Je me demandais l’autre jour, pourquoi Needs, l’un des meilleurs groupes de deep house, n’avait jamais traversé le cercle des ses initiés, au-delà du fait qu’ils n’aient jamais sorti que du vinyle (si ce n’est leur compilation “finale” Needs – not wants – édité en cd en 2004) ?

La réponse est peut-être parce qu’ils n’ont rien inventé musicalement (on sent régulièrement planer l’ombre des gourous deep comme Blaze), et n’ont rien apporté non plus au genre (je ne pense pas qu’un style ou qu’un artiste puisse se revendiquer d’eux en tant qu’influence). Non. Ils ont juste sorti d’excellents maxis deep house entre 1999 et 2004 qui contiennent quelques titres qu’on peut considérer comme de vrais classiques, et qui dix ans après sonnent toujours aussi frais avec cette vibe restée puissante, intacte.

La singularité de ce trio de Francfort, composé de Lars Bartkuhn, Marek Bartkuhn, et Yannick Elverfeld, vient de la variété de sonorités employées dans toutes leurs productions, de leur maitrise parfaite des rythmiques, des excellents arrangements, et de ces petits plus “magiques” qui font la différence. Leur musique ne tourne pas en boucle, elle est très progressive, beaucoup d’éléments, des mélodies de piano, de guitares, viennent s’emmailloter progressivement, procurant à l’auditeur une réelle sensation d’évasion, de voyage, tout en évitant les clichés racoleurs et autres facilités “soulful” pour compiles lounges estampillées hôtel Costes et consorts…

On les a découvert en France (une fois de plus) grâce à Ivan Smagghe qui les avait notamment tracklistés sur la Test 2 (Rise, Shine, Rejoice) et sur la Test 3 (avec leur remix du titre de Taxi, People come runnin), ainsi qu’avec Dj Deep sur son mix Respect is burning (le vibrant Brother).

Aux dernières nouvelles, j’avais discuté avec Yannick par e-mail en 2007, il était question de transférer le catalogue du label en digital, mais rien ne semble avoir progressé depuis.

Je vous invite donc à découvrir cet excellent groupe au travers des quelques tracks dispo sur Youtube (dont deux uploads maison pour vous, chers lecteurs attentifs), et à persévérer dans la recherche de leurs disques car ils ne sont pas faciles à trouver (ne serait-ce qu’un extrait audio sur la toile pour se faire une idée). Personnellement j’ai quelques originaux, mais je n’ai pas encore diggé la liste de leur remixes qui semble également alléchante (Playin’ 4 The City, Sun Orchestra, Ian Pooley, Kemeticjust, François K, Ennio Morricone…).

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

One comment

  1. PatNo Gravatar

    Excellent de parler des Needs, à mon avis s’ils n’ont pas vraiment “percé” c’est parce qu’ils n’ont pas réalisé un grand nombre de maxis et en plus à une époque on personne ne voulais entendre de deep… Et puis c’était trop pointu pour les “soulfuleux”… Y’avait vraiment que les amateurs de vrai Deep House que ça intéressait.

    Le titre “Brother” est juste génial!

Write a comment