[Fr] 10 conseils aux jeunes producteurs avant d’envoyer une démo par Internet

October 3rd, 2008 by Pierre-Nicolas Mader

10 conseils avant d'envoyer sa demo par internet

Passage obligé, la démo reste pour un jeune producteur le meilleur moyen de se faire connaitre auprès d’un label (sauf si votre grand-père s’appelle Eddie Barclay ou que votre marraine est productrice chez Endemol). Boing Poum Tchak! vous file 10 conseils pour attirer plus facilement l’attention des structures ciblées, en préparant mieux les envois de vos morceaux.

Plus il faudra de temps pour accéder à votre musique, plus vos chances d’écoutes diminueront.

1 / Ciblez

N’envoyez pas votre musique à n’importe qui sous prétexte que plus vous contacterez de personnes, plus il y aura de chances que l’on vous repère. Contrairement à ce qui disaient les Boards of Canada, Music is NOT maths. Allez d’abord voir du côté des artistes ou des structures vers lesquelles vous pensez avoir le plus d’affinités, et surtout vers celles qui sont susceptibles d’être intéressées par vos travaux.

2 / Personnalisez

Une fois votre liste d’envois préparée, ne faites pas de mail groupé. Comment voulez-vous créer une intimité avec un interlocuteur si ce dernier, avant d’avoir écouté quoi que soit, a le sentiment de se faire spammer ? Envoyez plutôt les mails un par un, avec un petit “bonjour trucmuch” pour commencer. Le destinataire se sentira alors plus concerné.

3/ Présentation

Une petite présentation de vous peut faire la différence dans le choix d’écoute ou non des morceaux. On ne vous demande pas d’écrire un roman (on s’en fout de votre vie), mais juste quelques lignes sur vous, votre musique, et les morceaux proposés (genre, histoire, etc…). Soyez bref, concis, sans toutefois tomber dans la description administrative et froide.

4 / Écoute des morceaux : optez pour le .m3u

C’est là que souvent le bât blesse. Évitez d’envoyer vos interlocuteurs sur Myspace (c’est long, ça rame) ou autant que possible chez des hébergeurs de fichiers type Megaupload, Rapidshare, qui nécessitent de patienter 45 secondes voir plus, avant de lancer le téléchargement. Retenez cela, plus il faudra de temps pour accéder à votre musique, plus vos chances d’écoutes diminueront. Si vous disposez de votre site Internet (ou celui d’un copain) optez pour le .m3u pour une diffusion en streaming, sans téléchargements :

C’est la solution la plus légère et universelle pour offrir un stream audio sur une page web : Un fichier m3u contenant l’url du morceau à lire est placé en lien sur une page, le fichier m3u sera téléchargé quasiment instantanément lors de l’activation du lien, il sera ouvert par le lecteur audio du visiteur qui lancera alors le streaming à partir de l’url source (wikipedia).

Avec cette méthode vous pouvez aussi créer une playlist de tous vos morceaux en écoute. L’interlocuteur clique une fois sur le lien .m3u (facilement créable avec un lecteur multimédia comme Winamp, ou avec un fichier .txt à renommer en .m3u) et peut ainsi accéder à toutes vos démos instantanément, sans temps d’attente, et naviguer à sa guise dans les morceaux.

5 / N’envoyez pas plus de 3 morceaux

Sélectionner les 3 morceaux les plus représentatifs (ou simplement les meilleurs). Si le style plait, on vous en demandera plus. S’il ne plait pas, pas la peine de s’attarder sur l’ensemble de vos compositions depuis 5 ans. Aussi, placez votre meilleur track en premier, histoire de faire la meilleure impression possible.

6 / Nommez vos fichiers audio !!

C’est toujours sympa d’écouter un morceau dans le capharnaüm des dossiers “musiques” de son ordinateur, de découvrir quelque chose de cool et de se rendre compte… qu’il ne contient ni nom, ni titre, ni adresse électronique ou site web. Alors pensez-y ! Nom de l’artiste / Titre du morceau / Adresse électronique ou site web-Myspace, comme nom de fichier.

7 / Faites des dossiers

Si vous envoyez plusieurs mp3 dans un seul fichier compressé (.zip / .rar), créez au préalable un dossier dans lequel vous allez mettre vos morceaux, puis zippez le dossier. C’est toujours pénible, une fois dézippé, de devoir retrouver les fichiers qui ne sont pas placés dans un dossier, puis de les rassembler, créer un nouveau dossier pour les ranger etc… Facilitez la tâche de votre destinataire.

8 / N’hésitez pas à proposer différents formats

Le 128kbps est idéal pour un téléchargement rapide, mais loin d’être le top pour une écoute optimale. A contrario, un fichier compressé en 320 kbps est lourd à télécharger… Proposez donc plusieurs formats de fichiers audio. Le premier pour une écoute rapide (128kbps ou mieux, comme on l’a vu, le stream avec le .m3u). Ensuite proposez un format de meilleure qualité si votre contact est intéressé par vos travaux. Mp3 en 320 kbps, .FLAC (fichier audio compressé, mais non-destructeur contrairement au mp3, fonctionne comme un fichier .zip) ou de l’audio pure en .wav (par Internet ou sur cd par la Poste).

9 / Recontactez votre interlocuteur

Reprenez contact avec votre interlocuteur une dizaine de jours après le premier mail, si vous n’avez pas obtenu de réponses. Un mail peut vite se perdre, alors n’hésitez pas à demander s’il a bien été reçu, et si votre contact a eu le temps d’écouter vos morceaux. Pas plus.

10 / Préparez-vous à des critiques négatives

Généralement quand un disque est mauvais, on ne va pas perdre son temps à expliquer pourquoi. On l’oublie aussitôt et on passe à autre chose. Cependant, il peut vous arriver de recevoir un feedback négatif, à des degrés divers. Attendez-vous au pire donc, et réagissez en professionnel.

N’insultez pas la personne sous prétexte qu’elle ne comprend rien aux nouvelles tendances, ou que votre musique vaut de toutes façons mieux que de finir sur “ce label de merde dirigé par des gros cons de beaufs“. Vous passerez alors pour un abruti fini, et tout le monde s’énervera pour rien. Redescendez sur terre si vous pensez que vous êtes le prochain Matthew Dear.

Soyez humble.

N’oubliez pas que personne ne vous attend, et tant que vous ne vous êtes pas fait un nom, vous ne valez rien. Vous n’êtes qu’une page myspace perdue dans un flot ininterrompu de millions de pages myspace plus semblables les unes que les autres et tout aussi inintéressantes. Croyez juste en votre musique, persévérez, et avec un peu de talent à la base, beaucoup de travail, et de la chance, vous y arriverez peut-être.

Ce discours est peut-être radical mais il reflète la réalité. En espérant que certains prendront un peu plus conscience de ce système impitoyable, et que les quelques conseils prodigués ici pourront être utiles à la majorité des bedrooms producers.

5 Comments

  1. pearlNo Gravatar

    bravo- très pertinant

  2. BluebirdNo Gravatar

    Salut, j’ai des questions sur le procédé pour mettre un lien m3u dans un mail, j’heberge mes mp3 sur un boxstr, j’arrive à créer un lien streaming dans mon mail mais seulement pour un titre mp3, comment faire exactement pour creer un lien unique qui ouvrira une playlist en streaming de plusieurs titres mp3 ?

    merci d’avance

    F.

  3. Pierre-NicolasNo Gravatar

    Hum je pense que tu dois créer un fichier .txt, puis placer les liens de tes fichiers mp3 (http://monsite.com/fichier.mp3) à la suite dans le corps du texte (en allant à la ligne à chaque fois). Puis tu enregistres sous ton_nom_de_fichier.m3u que tu upload quelque part.

    Ça devrait le faire ?

  4. BluebirdNo Gravatar

    Re,merci de ta réponse
    Alors j’avais trouver une autre solution entre temps, tu places tes url de mp3 dans winamp et tu save playlist,la sauvegarde et en fait la création d’un fichier .m3u, c’est rapide et simple.

    Par contre j’ai maintenant un autre “problème” que j’aimerai résoudre: J’ai mon lien .m3u, je le place dans mon mail, mais selon les cas soit l’expéditeur clic sur le lien et:
    – ça ouvre directement le lecteur favori
    ou – ca envoie sur une page de mon hebergeur avec un lien pour telecharger le fichier .m3u en question et la ca rallonge considerablement le temps d’acces à la sic du coup,embêtant.

    Donc comment faire pour être sur que le destinataire n’aura qu’a cliquer qu’une fois sur le seul lien présent dans le mail pour pouvoir accéder aux sons ?

    D’avance merci.

    Fab

  5. Pierre-NicolasNo Gravatar

    Je ne comprend pas ? Si le gars télécharge le .m3u c’est aussi bien, ça pèse moins de 1 mo.

Write a comment