[Fr] Trois questions à Krikor

July 1st, 2006 by Pierre-Nicolas Mader

krikor

Après avoir reçu les piliers américains de m_nus le mois dernier, Batocool décline le concept en proposant un plateau 100% frenchy, avec le trublion Ark, son pote le bricol’boy Krikor & David Rockmore, sa copine un poil barrée. Houuuu… trop cool. Et toi Krikor, dis nous ce que tu en penses !

Comment s’organise ce live avec David Rockmore ?

C’est simplement un jam. Sandrine a ses sons, moi les miens, elle joue aussi du theremin, après c’est comme pour la sauce des pattes… Elle bricole même plus que moi, car techniquement elle est moins avancée, ce qui est finalement souvent un avantage autant qu’un inconvénient, elle arrive à ses fin par des détours et c’est là que la magie opère…

Tu viens de lancer ton nouveau label Omerta Registrazione. Quelles sont tes ambitions avec ce projet. Raconte nous un peu son histoire.

A la base le label a le même but que RootDown, à savoir sortir mes prods sans me soucier de l’avis d’un personne externe, d’un label tiers… mais nous allons sortir aussi des disques d’artistes que nous apprécions : le prochain sera un disque de Pilooski “A Digital Catastrophee”, puis un de Pentile, de Estienne, un 45t de La Chatte… nous avons plein de projets, dans des styles variés…

Comment tu sens cette soirée avec Ark ? Ca risque d’être encore le souk !

J’ai déjà joué à la soirée d’Alex et Choco et on avait bien rigolé. Pour Ark, du moment qu’il ne prend pas le micro pour brailler des trucs d’eurodance (genre « I like to move it move it » ndr) ça devrait aller!!!!

Initialement publié dans le Batofar magazine.

Write a comment