Récap’ Poum Tchak! 2011

December 31st, 2011 by Pierre-Nicolas Mader

Salut à toutes et à tous ! Voici la Recap’ Poum Tchak! de 2011. Ici, pas de classements, de top10, de reader-polls, de winners avec des photos plus grosses que celles des autres, non rien que du pur subjectif à la BPTchk!, sans vote ni concertation pour trouver un consus stérile et informe sur le “bilan” de l’année écoulée. Juste du feeling sur ce qui est sorti en 2011 et que j’ai vraiment le plus écouté durant ces douze derniers mois.

Une bien belle année sur le plan discographique-électronique, peut-être un poil moins puissant que 2010 avec l’essoufflement de la Berghain techno (trop de copy-cats), et du dubstep (et ses sub-genres) qu’on essaye de nous refourguer par tous les moyens, à toutes les sauces (= viol auditif = saturation). Il est à noter également qu’aucune (r)évolution musicale n’est apparue ou en train de pointer son nez. Les producteurs appliquent des bonnes formules (c’est dans les meilleurs pots… etc.), mais pas de nouveau souffle comme on l’avait vécu avec le renouveau (de la VRAIE) techno 90’s dégrossie et stylisée par des pontes comme Ben Klock, Dettmann, l’équipe Sandwell District, Surgeon (et son fils spirituel Xhin), et j’en passe. Oui, le soufflet, pour reprendre l’expression du blog mnmlssgs (qui a reçu de bien stupides critiques suite à ce post plutôt éclairé), est bel et bien retombé (ou n’est pas monté, c’est selon). C’est mon impression, et aussi celle de mon entourage. Shifted (et ses alias) par exemple incarne bien cette tendance. Un ancien de la drum’n’bass reconverti dans la Berghain techno parce que c’est à la mode et intéressant niveau booking$$$, remplissant avec plus ou moins de brio le contrat musical, mais sans apporter d’eau fraiche au moulin, et au final tournant en rond sur une même formule qui s’épuise écoute après écoute (le beat caverneux, la touche “centrale-électrique”, les petits effets venteux / mentos (“pshhhhhhh”), les voix graves, l’ambiance dark…). On peut également citer le cas Tommy Four Seven, qui, grâce à Chris Liebing et à ses réseaux (ceux pour qui la limite entre la promotion, le journalo-blogging et le commerce n’existe plus), a persuadé des scribouillards de pacotilles de nous pondre des top-reviews et interviews à gogos sur ce “nouveau phénomène techno” avec la sortie de son chiantissime album (RA qui “découvrait” avec émerveillement que l’on pouvait faire de la musique avec des field recordings, wao, aux chiottes Herbert !). Et malheureusement ça a marché. J’ai rencontré des dj’s (de renommée internationale, que tout le monde connait) qui avaient été déprogrammé un peu à la dernière minute pour être remplacés par “T47” car c’était plus “vendeur” niveau line-up pour les organisateurs… Dommage, car des nouveaux producteurs comme Marcelus se retrouvent souvent assimilés à ces copieurs qui ont le sampleur facile, alors qu’eux apportent une subtile et parfois ingénieuse nuance au genre (néanmoins quand on écoute Marcelus – ou d’autres comme Szare par exemple – à l’aveugle dans ce flot de singeries, on sort d’un coup de sa somnolence pour reprendre conscience et faire juste “wao, c’est quoi ce track ? C’est boooon”).

Heureusement il y a toujours des producteurs incroyables pour nous sortir des choses stupéfiantes, comme ce Man or mistress de Levon Vincent, Shed pour son remix de Basic Soul Unit ou son nouvel EQD (005), et bien sûr l’osni (objet sonore non identifié) venu de la planète Gesloten Cirkel et son Yamagic qui porte vraiment bien son nom (une signification positionnée entre quelque chose de chamanique et de magique). Brillant. Plus tous ces disques de 2011 qui sont passés inaperçus et que l’on ne découvrira que l’année prochaine ou bien plus tard.

Un petit mot niveau house, avec une prédominance pour la qualité et l’originalité que j’attribue à la nouvelle scène New Yorkaise (Jus Ed, Fred P, Levon Vincent, Jennifa Mayanja, Dj Qu, Joey Anderson…) toujours aimanté avec les jeunes et moins jeunes représentants de Detroit comme Omar S, Kai Alcé, Marcellus Pittman, Kyle Hall, Big Strick…

Enfin, nous avons eu droit à d’excellentes rééditions (avec un nouveau mastering et des vinyles tout neuf, hummm). Virgo Four, Gene Hunt, John Beltran, Reel by Real, les compilations Back in the box d’NRK qui continuent leur chemin, tout comme les labels du magasin en ligne Decks, LFO (Warp qui represse en vinyle… il y a de l’espoir pour la suite !), Drexciya (!!!), Carl Craig… C’est toujours intéressant dans des périodes un peu moins fertiles niveau qualité musicale (parce qu’en quantité – de merde – c’est vraiment l’angoisse), de voir que que les amateurs de bonnes musiques aiment à se replonger dans des productions passées, un peu oubliées, et devenues pour la plupart inabordables sur le marché de l’occasion.

NB : message personnel pour les patrons de Warp : ils sont où les nouveaux albums de Boards of Canada et Aphex Twin. Hein ? Ça fait cinq ans qu’ils doivent sortir. On va les entendre en 2023 ? Allez quoi un petit effort pour nous, please…

2011

Le morceau qui m’a le plus retourné :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Gesloten Cirkel – Yamagic (moustache techno)

Dans la catégorie grosses bombes :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
EQD – Equalized #005

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Levon Vincent – Man or mistress (novel sound)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Joy O – Jels (hotflush recordings)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Steffi feat. Virginia – Yours (ostgut ton)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Cuthead – The sinner (uncanny valley)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Marcelus – Life cycle (deeply rooted house)

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.


Skudge – In between (skudge)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Cosmin TRG – Izolat (50weapons)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Mike Parker – FWD – Donato Dozzy remix (prologue)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
The Analog Cops – Why you love me (restoration records)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Legowelt – U can fly away from the hood (legowelt 001 LP)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Basic Soul Unit – Soulspeak – Shed remix (dolly)

Mon 4-titres préféré :



Ryo Murakami – Underworld (baud)

La pochette la plus incroyable (à regarder en version gatefold vinyl) :


Surgeon – Breaking the frame (dynamic tension)

*mention spéciale également pour les peintures abstraites réalisées par Mike Parker pour ses sorties sur son label Geophone http://www.discogs.com/artist/Mike+Parker

La compilation la plus pure (en oxygène) :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
John Beltran – Ambient selections 1995 – 2011 (delsin)

Les titres non dance-floor qui ont eu leur petit effet :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
La Sangre Iluminada OST //
Los Angeles Negros – Como quisiera decirte – Murcof mix (infiné)


Pablo Fierro – Nights in Harlem (elevation recordings)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Nico Gomez, Emila Rey, John Baroskki – Drops (infiné)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Tropic of Cancer : A color (blackest ever black)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Shackleton – Dead man, death dub remix by King Midas Sound (honest jon’s records)

Mon coup de coeur féminin  :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Grouper

Les albums que mon voisin a le plus subis :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Lucy – Wordplay for working bees (stroboscopic artefacts)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Sandwell District – Feed forward (sandwell district)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Morphosis – What have we learn (delsin / m>o>s / morphine records)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Madteo – Timeshifting (meakusma)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Austin Peralta – Endless planets (brainfeeder)

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Tin Man – Perfume (salon records)

Les djs qui ont fait imploser mon système psychique et physique :

Marcel Dettmann
Delta Funktionen
Roger 23
Break SL
DVS1
Xhin
Trias (Ancient Methods)

Le concert qui m’a fait chialer :


Alva Noto + Ryuichi Sakamoto : ‘S’ Tour (1er juin / Admiralspalast – Berlin)

Le live le plus champagnisé et déjanté auquel j’ai assisté :

Nôze au Panorama Bar

Le seul cd que j’ai acheté :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Atheus – Compile (silent season)

Le seul maxi dans la veine dubstep / neo UK Garage que j’ai acheté :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Dj Rum – Turiya (2nd drop records)

Le morceau que j’ai eu honte d’aimer :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Art Department – Living the life  – Aba Therapy mix (crosstown rebels)

Le disque qui m’a troué le porte-monnaie :

The Other People Place – Lifestyles of the laptop café (85 euros / Mint)

Le clip qui m’a donné envie de prendre plein de photos :

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video
Mount Kimbie – Before I move off (hotflush recordings)

Le club qui m’a le plus charmé (sans citer le Berghain, sinon c’est trop facile) :

Le Tresor (dans la salle éponyme)

Les albums que je n’aurai pas trouvé à temps pour en parler en 2011 :

Oneohtrix Point Never – Replica (software records)
Alva Noto + Ryuichi Sakamoto – Summvs (raster-noton)

//// End of transmission 1111
.
.

Note pour 2012 :

Achetez du vinyle et arrêtez de nous faire chier avec vos merdes de mp3.

Write a comment