Six nouveaux morceaux sur YouTube

July 26th, 2011 by Pierre-Nicolas Mader

Uploading maison de six titres inédits sur YouTube accompagnés de petites notes perso. Un café, l’addition, c’est l’été, oui, relax baby, comment ça ?, c’est parti.

Elegia – Stay low (elevation recordings)

Le français Laurent Collat signé sur Fcom sous l’alias Elegia (et ingé son de Garnier, notamment sur Unreasonable Behavior si je me souviens bien) avait sorti en 2008 un titre uniquement en digital (grrr) sur un pauvre label de deep-house générique irlandais (d’ailleurs la nullité des remixes de Stay low le confirme). Résultat, personne n’est au courant de cette jolie flânerie aux sonorités reminiscentes Fcom-iennes deep et classieuses. Too bad.

The Connection Machine – Blue genes copyshop (down low)

Blue genes copyshop est le titre d’ouverture de l’extraordinaire album Painless par le duo hollandais Jeroen Brandjes et Natasja Hagemeier. Ils avaient pourtant débuté leur carrière sur les chapeaux de roues en signant un magnifique ep (Bitflower) sur le label de Carl Craig Planet E en 1994. Quelques titres sur une structure obscure d’Utrecht (U-Trax) l’année suivante et… plus rien. Que s’est-il passé entre 1995 et 2004, date de la sortie de cet album / compilation édité par Down Low ? Il semblerait que Painless soit un projet avorté qui devait sortir sur Planet E, enregistré à l’époque de Bitflower. Quoiqu’il en soit, les superbes sonorités electronica / deep, atmosphères très variées, et signatures rythmiques orignales restent timeless. L’un des plus beau joyau méconnu de l’électronique underground.

Specter – Windtalker (deep explorer)

Deep & sad. Ce morceau du chicagoan Andres Ordonez (boss de Tetrode Music) contient son lot d’évenement(s) passé(s) que l’on imagine lourd à porter. Nostalgique et obsedant, une descente de toute beauté dans les tréfonds de l’âme, à la limite du tragique.

Harmonic 313 – Arc light (warp)

Encore un titre très émotionnel par Harmonic 3(1)3. Magnifiques ambiances, bien balancé, et ce petit vocodeur en écho à kraftwerk qui fait toute la différence.

Vakula – Deep in mood (quintessentials)

L’ukrainien Vakula sur sa première sortie (ou deuxième, ça se bataille avec son cousin de sonorités Uzuri), pour le label Quintessentials en 2008. Bien warm et dense… Un très bon souvenir toujours d’actualité !

Laurent Hô – Pr P Steiner (uncivilized world)

Laurent Hô, mon chouchou de jeunesse. Dernier titre de son magnifique album Syntetic sorti en 1998. (Hard-)Techno, experimental, noise, indus, et mélodique. TOP.

Write a comment