[Fr] Le format MxP4 va-t-il détrôner le MP3 ?

September 8th, 2008 by Pierre-Nicolas Mader

mxp4

Il y a quelques années dans une interview, Richie Hawtin avait évoqué son souhait de voir apparaitre un nouveau format de compression audio qui pourrait “encapsuler” toutes les informations d’un morceau, de façon à pouvoir à la fois écouter le track tel quel, mais aussi toutes les pistes séparément (basse, drums, synthé, etc) et ainsi de laisser la possibilité aux auditeurs de le remixer aisément. C’est peut-être ce qui est en train d’arriver avec le format MxP4. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Explications.

On sent déjà que ça coince sur le papier, alors en pratique…

Développé depuis un an et demi par la société française Musinaut, le MxP4 est un nouveau format de compression audio, à la différence qu’il ne propose aucune amélioration sonore, comme l’ogg sur le mp3 qui permet de diviser presque par deux le poids d’un fichier, pour un rendu équivalent.

mxp4

Non le MxP4 est une sorte de gloubiboulga technologique destiné au grand public (on doute que ça fonctionne) mais qui intéressera certainement tous ceux qui souhaitent remixer leurs morceaux préférés, grâce à la mise à disposition de toutes les pistes du track… si tenté que les auteurs et les labels soient d’accord.

philippe ulrich

Interview de Philippe Ulrich (Musinaut) sur France Info par Jérôme Colombain le 08/09/08

[audio:http://www.boingpoumtchak.com/wp-content/uploads/2008/09/invite-9h55-mxp4_2008-09-05-12-53-00.mp3]

Mais le concept qui va selon ses créateurs “révolutionner la façon de composer la musique et de l’écouter” de part l’interaction de l’auditeur dans le morceau, semble tellement dérisoire qu’on se demande comment ils ont pu réussir à soulever environ 7 millions d’euros pour mettre au point ce format.

Le principe est déjà douteux : proposer plusieurs versions d’un morceau (par exemple un titre rock, ses remixes électro-house, trip-hop, et sa version live) dans le même track et c’est à l’auditeur de choisir pendant la lecture, à quel moment il souhaite switcher d’une version à l’autre. On voit sur la vidéo de présentation du logiciel de montage MxP4 que le résultat entre l’intro “trip-hop” et la version rock est complètement raté et on se demande vraiment quel est intérêt d’avoir des versions mash-up aléatoires d’un même morceau ? Et quel producteur va aujourd’hui composer pour chacun de ses titres plusieurs versions ? Soyons réalistes, on sent déjà que ça coince sur le papier, alors en pratique…

[youtube:http://www.youtube.com/watch?v=D9JBu2xD9hw]

Un autre aspect de ce format est de proposer à l’utilisateur de faire intervenir à sa guise ou de manière aléatoire, les différents arrangements d’un morceau qui n’ont pas été retenu pour le mixage final (exemple, différentes prises de son pour un solo de guitare, de chant, etc). Encore une fois peut-on en expliciter l’intérêt ? Et l’auditeur dans tout ça ? Qu’est-ce que cela va lui apporter de plus ? On voit malheureusement poindre les aspects négatifs du projet car l’âme d’un morceau réside dans son unité finale et totale si l’on peut dire, et non dans un prétendu saucissonage de prises qui va lui faire perdre tout son sens.

Reste, au niveau du grand public, les versions karaoké avec paroles embarqués ou partions en temps réel qui pourront à la limite convaincre (petite blague au passage, et pour les amateurs de techno sans paroles ni partitions, il reste quoi ?).

mxp4

Enfin, le seul avantage de cette technologie est de permettre aux compositeurs de remixer aisément (puisque toutes les pistes sont disponibles) un morceau. Reste à savoir si :

1) : Tous les producteurs et labels sont prêts à mettre à disposition toutes les pistes et acapellas à n’importe qui.

2) : Combien va peser un tel fichier ? 50 mégas ? Voir encore plus lourd que l’audio (.wav / .aiff) classique ? Ce poids excessif risque d’être un frein supplémentaire dans la démocratisation de ce format, qui nécessite en plus, l’installation d’un logiciel spécifique pour le lire.

Concrètement, on voit mal comment des personnes qui ne maitrisent pas très bien l’informatique et encore moins la Musique Assistée par Ordinateur  (nos parents par exemple qui, pour la plupart, arrivent tout-juste à faire fonctionner Deezer) pourraient se jouer (et d’une façon ludique) de la complexité futile propre à l’architecture du MxP4.

Encore une belle idée markéting de business-men prêts à n’importe quoi pour tenter de grappiller tant qu’ils le peuvent des miettes dans l’industrie musicale.

8 Comments

  1. Fabio FZero

    Le facteur principal pour la popularisation de ce format sera le DRM (ou l’absence de ça). Tandis que le consommeur veut flexibilité, l’industrie de la musique veut plus de contrôle sur la circulation. On va voir qui gagnerá.

  2. tafarezz

    Et mes parents sont très, mais alors très loin de gérer Deezer, pauvre de eux… ;-)

  3. flagos

    Bravo a eux, ils viennent d’inventer le mka (pendant audio du mkv) 5 ans apres sa création :sss:

  4. Pierre-Nicolas

    C’est quoi le mkv ?

  5. Tampopo

    Intéressant tout de même…
    Je trouve l’id de disposer des pistes séparées plutôt séduisante.

  6. flagos

    le mkv c’est un format vidéo avec plusieurs bandes sons pour avoir les différentes langues d’un film. Ca permettrait ensuite de ne partager qu’un seul fichier par film sur les réseaux p2p. Malheureusement, ca ne s’est pas trop démocratisé … :snif:

  7. Mathieu

    Ca existe déjà avec le .omf qui sert aux mixs de vidéos dans protools.
    http://en.wikipedia.org/wiki/OMFI

  8. Flak

    Une belle supercherie ce truc. Un pote a essayé leur outil, impossible de faire quoi que ce soit, tout freeze au bout de quelques minutes… Franchement c’est un sacré coup marketing mais c’est un peu une honte de mentir aux gens à ce point.

Write a comment